Diesel n’est pas en panne de créativité

Après l’énorme succès du premier film de la campagne Go with the flaw Diesel dévoile la suite toujours avec Publicis Italy. Alors que le premier volet encourageait les gens à accepter leurs défauts et à porter leurs l’imperfections avec fierté, le nouveau film « Keep the world flawed » montre ce qu’il se passe lorsque nous n’assumons pas nos défauts. Une belle histoire d’amour à la sauce Diesel, capturée par la caméra du réalisateur français Thomas Rousselet, dont l’image est pour le coup, parfaite.

Destiné à marquer le lancement de la collection printemps-été 2018 de la marque, ce nouveau film fait de la campagne « Go with the flaw », une saga publicitaire à part entière. En plus du scénario résolument cool, des clins d’œil à l’imperfection se cachent à l’intérieur du film.

Sur certains plans, on peut découvrir un sticker renvoyant à un profil Instagram qui fait l’éloge des chaussettes dépareillées (@wantedsocks), ou encore layover.it, une agence de voyages truquée, où n’importe qui peut réserver des vols avec le plus grand nombre possible escales. Officiellement lancé aujourd’hui, ce nouveau film devrait comme son prédécesseur, savoir séduire sa cible.

Publicités

Souvenirs, souvenirs

Bon début de semaine à tout le monde. Vous souvenez-vous de l’histoire de Jurassic Park ? Ce film culte de Spielberg raconte l’histoire de scientifiques qui reproduisent des dinosaures à l’aide d’un moustique vieux de plusieurs millions d’années emprisonné dans de la résine. Ce dernier contient de l’ADN de dinosaure (par le sang qu’il suce) qui permettra aux protagonistes de recréer les monstres du passé pour en fait un parc d’attraction.

Cette histoire a visiblement inspiré Mercedes qui a eu l’idée, pour une opération marketing, de conserver l’ADN d’un de modèle Classe G. En effet, à l’occasion de la sortie d’une nouvelle “mise à jour” du véhicule, la marque et son agence Antoni ont eu l’idée de couler 40 tonnes de résine autour d’un des premiers modèles, datant de 1979, pour conserver son ADN. Quand je vous dis que la créativité c’est génial….

Évidemment, rien de bien scientifique dans l’histoire, juste une idée marketing amusante et une belle métaphore de la conservation des valeurs de la marque à travers le temps. L’idée est évidemment de capturer ce qui a fait le succès de ce modèle produit à 300 000 exemplaires depuis 39 ans et qui continue toujours de fasciner les passionnés de Mercedes.

Confortographe

Bonjour : allez c’est Jeudi, le week-end est bientôt là ! ! ! Après avoir donné son nom au Championnat de France de football, Conforama invente avec BUY BDDO, le clavier Ligue 1 Conforama.

Disponible sur iOS et Android, ce clavier évitera à tous les supporters de mal orthographier le nom des joueurs lorsqu’ils commentent, tweetent ou envoient des messages dans le feu de l’action. Un service utile selon la marque pour conserver sa « Foot Cred », car ce clavier 100% foot connaît tous les noms des joueurs, des entraîneurs, des arbitres et même les termes footballistiques sur le bout des doigts.

En tant que sponsor officiel de la Ligue 1, le distributeur Conforama tente par cette opération d’afficher l’image d’une entreprise, qui au delà d’être un soutien, connaît le foot. Une petite attention, pour rentrer dans la famille foot après les railleries au sujet du naming du championnat, et pourquoi pas donner l’envie aux supporters de passer les portes du magasin pour acheter un nouveau meuble télé.

We don’t need another Gyro

Bien le bonjour : pour démarrer l’année sur de bonnes bases, gyro:paris a parodié un sketch dans lequel Jimmy Fallon et Luke Bryan s’apprêtent à déjeuner sur le pouce. Alors que Jimmy Fallon commande des falafels, le chanteur de country bloque sur la prononciation du sandwich qu’il désire : le gyro, une spécialité grecque. Une perche si bien tendue pour gyro:paris qui s’empare du sketch américain pour lever le doute qui plane sur sa prononciation.

À l’instar de Volkswagen ou Mailchimp, gyro: fait partie de ces marques dont l’orthographe ou le nom restent flous. Un problème enfin réglé par l’agence avec humour et un brin d’autopromotion. On attend maintenant avec impatience les vœux d’Adobe pour clore le débat sur sa prononciation.

Pour ceux et celles qui veulent la Version Originale….

 

Le dernier repas du condamné

Burger King et son agence Buzzman reprennent les basiques en 2018 avec un nouveau film pour nous rappeler ô combien son Whopper est savoureux. Un plaisir irrésistible, mis en scène à travers un film fortement inspiré de La Ligne verte. Alors qu’un condamné à mort s’apprête à passer sur la chaise électrique, la « tradition » veut qu’on lui offre le dernier repas qu’il désire et c’est évidemment un Whopper. Sauf que tout ne va pas se passer comme prévu…

Plus de 50 ans après, Burger King continue d’entretenir le mythe autour du burger qui a fait sa renommée. L’humour est toujours au rendez-vous, et à ce jour la relation Burger King – Buzzman reste un bel exemple de couple annonceur – agence sur la même longueur d’onde.

The Metro*

Bonjour le monde digital et surtout : bon début de semaine…. Tiens justement, comme tous les jours vous allez prendre le métro…tout se passe bien et soudain, un contrôleur vous interpelle pour vous demander votre titre de transport. Vous lui montrez vos dernières Adidas flambant neuves, il apprécie et vous laisse partir. 2 solutions : soit vous êtes encore en train de dormir soit…vous êtes dans le métro berlinois.

L’idée a été imaginée pour fêter les 90 ans de la BVG (pour info, il y a eu une association récente d’Adidas et de la BVG, la société qui gère les transports publics à Berlin).

Pour cela Adidas a proposé la création de sneakers baptisées EQT-Support 93/Berlin aux couleurs des sièges du métro. Au total, 500 exemplaires vont être produits et seront vendus uniquement dans 2 boutiques de la capitale allemande au prix de 180 euros.

Un prix relativement honnête quand on sait qu’il comprend les chaussures et l’abonnement annuel au métro. Cette nouvelle création très limitée sera mise en vente à partir d’aujourd’hui et on ne doute pas qu’elle fasse un carton….

* N’ayez pas honte si vous n’avez reconnu la référence au groupe BERLIN….mais quand même….:)

pipi, caca

Bonjour, bonjour !!! Faites-vous partie de ces personnes qui pensent que la publicité magazine est vieux jeu ? Vous allez peut-être changer d’avis aujourd’hui avec cette nouvelle opération imaginée en Suède par IKEA va vous prouver le contraire.

La marque de meubles la plus célèbre au monde surprend ses consommateurs avec une activation qui sort des sentiers battus. En collaboration avec l’agence Åkestam Holst, elle a imaginé une publicité print qui se transforme… en test de grossesse !

 

Le principe est simple : IKEA a camouflé dans une publicité, classique en apparence, la même technologie de reconnaissance que l’on trouve dans les tests de grossesse. La pub nous montre alors un lit pour bébé avec son prix. Déposez simplement de l’urine à l’emplacement prévu à cet effet ; si vous êtes enceinte, une encre spéciale va s’afficher, révélant une (belle) réduction afin d’acheter un lit pour bébé.

Pour arriver à mettre au point ce dispositif innovant et pertinent, l’agence a collaboré avec les laboratoires Mercene Labs. On adore l’idée, novatrice à souhait qui ne se contente pas de parler aux femmes enceintes mais qui leur offre également une belle remise de la meilleure des manières. Quand uriner sur une publicité peut changer votre vie… du génie !