Et c’est qui le patron ?

Bonjour le web et bon début de semaine par la même occasion : vous ne le savez peut-être pas mais je regarde les stats au maximum 1x/mois car ce n’est pas pour cela que j’alimente quasiment tous les jours le blog mais plus pour partager, échanger sur des éléments de communication, créativité, événementiel, digitaux,etc… enfin vous voyez ce que je veux dire. Du coup quand les résultats arrivent je n’ai pas le réflexe de vous remercier et du coup aujourd’hui je pense à le faire et je me dis « Ah ouais….quand même »…donc merci ! 🙂

Si vous aimez lire des livres comme « le management sous toutes ses formes en 3 leçons », « comment faire en sorte que son équipe se donne au maximum sans les payer plus » sans oublier l’éternel « Faites peur vous verrez que votre équipe va adorer » vous pouvez je ne vous juge pas MAIS il s’est passé quelque chose ce week-end en France.

« Quand on perd, on perd, c’est une responsabilité collective »

Cette petite phrase a été prononcée par Nasser Al-Khelaïfi (président du PSG). Je vous pose le contexte : nous sommes en fin de saison, le PSG a encore été éliminé en 1/4 de finale de ligue des Champions mais va encore certainement réaliser une belle saison sur le plan national et du coup les plus folles rumeurs sur un futur nouvel entraîneur circulent de partout, tout le temps. Après la victoire en Coupe de la Ligue face à Lille (2-1), samedi soir, Al-Khelaïfi a tenu à mettre fin aux interrogations concernant le cas de son entraîneur, sous contrat jusqu’en 2018. «On l’a prolongé de deux ans, il va rester avec nous l’année prochaine. Quand on perd, on perd, c’est une responsabilité collective» , a assuré le patron du club de la capitale.

Paris Saint-Germain (PSG) football club's Qatari president Nasser Al-Khelaifi poses on September 2, 2014 in Paris. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

« Quand on perd, on perd, c’est une responsabilité collective ». Je trouve que cette phrase est à la fois belle, forte et ça pour moi c’est du management. Ça rassure l’entraîneur, ca calme la presse et cela n’alimente pas de rumeurs inutiles dans le vestiaire. Je ne suis pas plus naïf que vous : ça reste du football et tout est possible dans le bon comme le mauvais. Ce que je souligne c’est que Nasser Al-Khelaïfi aurait pu sortir une phrase languedebois du type  » L.Banc sera encore entraîneur la saison prochaine » mais il crée l’unité en employant cette phrase « Quand on perd, on perd, c’est une responsabilité collective ».

En même temps que j’écris cet article je me dis « en fin de compte si on lit entre les lignes, Nasser est peut-être en train de sous entendre que l’entraîneur et certains joueurs qui ne sont pas au niveau ou moins motivés que les autres seront placés sur liste des transferts cet été…c’est possible. Je préfère voir le verre à moitié plein que le verre à moitié vide…pas vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s