la croix et la bannière

Depuis plus de trois ans à Berlin, un collectif activiste de graffeurs lutte contre la haine raciale en recouvrant les croix gammées sur les murs. À la place, des dessins bien plus sympathique. Bien souvent, la culture et l’art sont des armes redoutables et efficaces pour combattre la stupidité née de la haine raciale. Dans le cadre du projet #Paintback, des graffeurs militants ont mis leur talent au service d’une cause noble : nettoyer la ville de Berlin des tags xénophobes, et notamment, des croix gammées.

phpLLkZOF

Et plutôt que de les effacer, ils ont décidé de les détourner et de les transformer en des dessins bien plus agréables à regarder. Ibo Omari, l’un des graffeurs faisant partie du projet, s’exprime sur le fond de leur initiative : «De plus en plus d’habitants du coin nous ont signalé un boom des dessins de croix gammées.»

phpDn1PK6

Vu que la plupart de ces croix gammées arborent des murs de propriétés privées, les graffeurs ont d’abord dû demander aux propriétaires l’autorisation de recouvrir ces tags nazis : « Il était important pour nous d’en discuter d’abord avec les propriétaires des bâtiments concernés. Nous ne voulons pas travailler dans l’illégalité. »

phplt8Dkd

Ainsi, c’est en toute tranquillité que le projet #PaintBack s’efforce à enjoliver les murs de Berlin, tout en faisant disparaître ces croix gammées. Cela nous rappelle, d’une certaine manière le travail de Mathieu Tremblin, le street artiste français qui veut rendre les tags plus lisibles pour les passants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s