Se faire tailler un costard

Bien le bonjour : le candidat à la présidentielle François Fillon a reconnu avoir eu tort d’accepter des costumes offerts par Robert Bourgi, d’une valeur de 13 000 euros. « Je les ai rendus », a ajouté le candidat. Dans les beaux quartiers de Paris, la boutique de vêtements Pois et Mesures de l’avenue Niel, s’inspire une nouvelle fois d’un fait politique pour se faire connaître.

«Vous avez un ami ? Nous avons des costumes» peut-on lire sur une grande pancarte blanche affichée en vitrine. Un petit coup de com qui fait sourire les passants et qui a même fait venir les caméras de BFM/Paris..Comme quoi encore une fois le maheur des uns fait le bonheur des autres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s