Ça tient le Shock

Welcome le monde digital 🙂 Aujourd’hui vendredi, je vous propose que l’on s’envoie en l’air (en tout bien tout honneur). Avec sa G-SHOCK, Casio aime communiquer sur sa résistance. Après avoir été percutée par un camion, frappée par une batte de baseball puis jetée d’un building, le modèle du constructeur japonais conçu pour résister aux chocs mécaniques, aux vibrations et aux immersions en eau profonde a effectué un aller-retour dans la stratosphère, à plus de 44 kilomètres d’altitude.

Seule et sans protection, une G-Shock GPW-2000 Gravitymaster fixée à un ballon météo, s’est envolée dans la stratosphère, à plus de 44 km du sol et à une température de –58 C°, dépassant ainsi de 25 kilomètres la limite Armstrong. Elle est ensuite redescendue en chute libre jusqu’au sol. Une fois sur terre, la Gravitymaster était intacte et continuait de donner l’heure grâce à sa triple synchronisation via GPS, ondes radio et smartphone.

 

Publicités

La crise…

…est un film français sorti en 1992 avec Vincent Lindon et Patrick Timsit. Je vous laisse chercher sur le net le synopsis si vous en avez envie :). Du coup je me suis dit qu’un article sur « comment gérer efficacement une crise sur les médias sociaux » pourrait vous plaire messieurs dames..Savoir anticiper, identifier et analyser les signes d’une crise c’est ce que vous allez découvrir dans cet article que je vous ai déniché. Il date de Février dernier et rassurez-vous, est toujours d’actualité. Have a good day !

 

Retour vers le futur

Aimer par toute une génération (enfin une grande partie), la suite est sortie la semaine dernière sur nos écrans et si vous ne l’avez pas encore vu, allez-y mais notez que le film dure 2h40….Ladies & Gentlemen parlons aujourd’hui du film Blade Runner 2049.

Dans sa dernière campagne de communication, Sony nous fait voyager dans le temps par l’intermédiaire du film original de Blade Runner. Dans un spot de 72 secondes, imaginé par l’agence Dentsu Tokyo, le groupe japonais nous propulse à différentes époques. D’abord en 1982, alors qu’un groupe de jeunes découvre le futur électrisant du film de Ridley Scott, puis en 2005 et enfin en 2017. Cette fois les spectateurs regardent Blade Runner 2049 pour découvrir un nouveau futur après lequel la société va devoir courir… ou non.

Que l’on choisisse ou pas de voir en Blade Runner 2049 un modèle de société, Sony nous rappelle par l’emploi de la punch line « Feel the Sony beyond » que sa technologie accompagne depuis longtemps son évolution. Un fait rappelé à l’image par la présence, à chaque époque, d’appareils de la marque : un walkman en 1982, des téléphones portables en 2005, et bien sûr les téléviseurs Sony – avec le dernier Bravia – dont le design ne cesse de s’épurer au fil du temps.

Avec ce spot diffusé sur la chaînes japonaises et dans les salles de cinéma projetant Blade Runner 2049, Sony réussit à faire la promotion de son éventail de produits. Le géant nippon montre aussi son indéfectible volonté d’accompagner, voire d’inspirer la transformation de la société tout comme le cinéma sait si bien le faire.


 

Ça Thai…

Bien le bonjour : aujourd’hui je vous propose de voyager un peu alors installez-vous et confortablement car le voyage va être un peu…long. Vous le savez sans doutes, une publicité ne doit pas durer 40 ans en raison de son coût de production, selon tel ou tel support cela va engendrer des frais conséquents,etc….et pourtant….voici une publicité pas comme les autres, puisqu’elle dure… plus de 5 minutes !

C’est donc un court-métrage que la marque nous offre et qui raconte la relation plutôt compliquée entre un commerçant et un sans-abri. Alors que ce dernier dort devant la boutique, le commerçant semble prendre un malin plaisir à le chasser au fil des jours.

En Thaïlande, la société de télésurveillance Vizer a réalisé un spot publicitaire très émouvant qui met en scène deux personnes que tout oppose : un commerçant et un sans-abri. Jusqu’au jour où le déshérité n’est plus là. Le commerçant se pose alors des questions et l’idée lui vient de visionner le film de sa caméra de surveillance pour connaître les raisons de sa disparition. Là, il apprend que le sans-abri a été poignardé… en protégeant son magasin.

Même si on ne peut pas s’empêcher de penser que l’histoire va très loin pour une société qui commercialise de simples caméras de surveillance, on ne peut qu’apprécier le storytelling et les émotions que dégagent cette publicité. Et la stratégie semble fonctionner à merveille : en 2 ans, la vidéo a engendré plus de 21 millions de vues sur YouTube ! C’est un fait, les Thaïlandais sont les rois en la matière !

Si vous vous dîtes « tiens c’est étonnant, j’ai l’impression de l’avoir déjà vu », c’est normal puisqu’elle date de 2005..comme quoi…déjà l’époque…

(cliquez sur l’image pour lancer la vidéo)

Amazing Packaging

Des bouteilles, on en voit tous les jours dans n’importe quel supermarché ou épicerie. Mais finalement, elles se ressemblent toutes une fois en rayon. Certains industriels ont d’ailleurs compris toute l’importance de travailler un packaging esthétique et créatif pour marquer les esprits mais les meilleures idées viennent souvent de créatifs indépendants… à l’image de ce packaging de bouteille de lait.

Basé en Turquie, Muhammet Uzuntaş a imaginé un amusant concept de bouteille de lait plutôt explicite qui rend hommage aux vaches. Chaque bouteille possède en effet une forme très particulière, avec des pis qui servent à la tenir droite et des tâches qui rappellent également l’animal.

Forcément, c’est très visuel et il serait donc compliqué de passer à côté de ce packaging dans un rayon de supermarché. Mais malheureusement, il ne s’agit que d’un concept qui a peu de chance de voir le jour, soyons réaliste : sa forme très particulière rendrait forcément les coûts de production beaucoup trop élevés.

Si vous avez été séduit par cette bouteille-vache et que vous souhaitez en savoir plus sur l’artiste, rendez-vous sur son profil Behance. Et pour aller plus loin, nous vous proposons de découvrir 20 packagings de bouteilles qui vont vous impressionner par leur créativité 🙂

C’est lait

L’enfance est indéniablement l’âge où nous n’avons peur de rien. Et pour affronter cette insouciance, mieux vaut avoir de l’énergie. C’est le discours tenu par la marque de lait norvégienne Tine Milk et imaginé par l’agence de publicité Try. Le film, qui n’est pas sans rappeler celui réalisé par Les Gaulois pour la Fédération Française de Cardiologie, met scène la vie réelle des enfants, leurs bêtises et inévitablement toutes les chutes qui vont avec.

Rythmé par la célèbre chanson « It’s a Hard-Knock Life », le spot se regarde tel un zapping vidéo gaguesque. Un discours intéressant qui vend avant tout l’énergie procurée par un verre de lait. La promesse des os solides, quant à elle, est lisible en filigrane lors de toutes ces chutes sans bobos