Eh gringo : c’est la guerre !

Bien le bonjour le monde digital ! Il y a des « guéguerres » que le monde entier suit avec joie et impatience…mais si vous voyez : Burger King Vs McDonald’s !. La marque au grand M n’est pourtant pas la seule victime du roi du burger qui s’est récemment joué d’une célèbre enseigne internationale de café…

Proposant un abonnement mensuel à seulement 5$, Burger King propose effectivement à ses consommateurs de disposer d’un café par jour. Accompagnée par l’agence Fcb New york, la marque en profite pour piquer le principal concurrent de cette offre : Starbucks. Indiquant que le prix de l’abonnement est identique à celui d’un seul café chez le voisin, Burger King risque de séduire plus d’un amateur de café.

Mais l’enseigne ne s’arrête pas là, puisqu’elle fait appel à plusieurs célébrités. Dans la perspective de l’opération, Burger King rajuste le prix de son café à 50 centimes et laisse alors un certain rappeur se transformer en café. Le fast-food, après accord passé, s’empare donc du compte Twitter du rappeur 50 Cent avec non seulement un tweet sponsorisé, mais aussi sa bannière et sa photo de profil le temps d’une journée.

Afin de prouver que le café est bon en plus d’être peu cher, Burger King fait également appel à David Gelb, réalisateur de la série Chef’s Table sur Netflix. Ce dernier crée ainsi un mini-documentaire mettant en avant le parcours du café Burger King, avant d’arriver dans les tasses.

Publicités

Et c’est qui le Mac ??

Bien le bonjour le monde digital ! Les deux concurrents de toujours, Burger King et McDonald’s, ne ratent jamais une occasion pour se tacler entre eux et dernièrement, c’est le roi du burger qui a fait preuve d’audace en rebondissant sur l’actualité de McDonald’s qui a perdu l’usage exclusif du nom de son burger fétiche : le Big Mac (et ça pique…)

Voici le contexte : l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO) a publié sa décision de retirer à McDo l’usage du nom de son burger phare dans l’Union Européenne : on parle bien entendu du Big Mac. Ni une ni deux, il n’en fallait pas plus pour que Burger King rebondisse sur cette news. En Suède, la chaîne de fast-food a eu l’idée de renommer ses menus pour littéralement troller McDonald’s et son Big Mac.

Ainsi, au lieu de voir les habituels menus Whopper, Big King ou encore Double Steakhouse, les clients amusés ont pu voir sur des écriteaux des menus intitulés :

  • Anything but a Bic Mac” (“Tout sauf un Big Mac”)
  • “Like a Big Mac but Actually Big” (“Comme un Big Mac mais vraiment plus gros”)
  • Burger Big Mac Wished It Was” (“Le burger que le Big Mac aimerait être”)
  • King of Like a Big Mac, but Juicier and Tastier” (“Presque comme un Big Mac, mais plus juteux et avec plus de goût”).

Vous l’avez compris : l’idée est clairement de profiter de cette annulation de droit pour pouvoir utiliser le nom Big Mac et tacler directement McDonald’s avec comme référence son burger phare. Bien trouvé, on attend maintenant la réponse de McDonald’s qui ne manque généralement pas de répartie lorsqu’il s’agit de répondre à son principal concurrent.

Mais c’est énooorrrme ! !

Bien le bonjour la monde digital. La vie est bien faite : hier j’anime un atelier sur les différences entre Burger King et McDo et aujourd’hui BAM ! Article sur ? sur ? BurgerDo ou encore mieux : McKing 🙂

On sait Burger King taquin, surtout lorsqu’il s’agit de venir houspiller son meilleur ennemi et concurrent, McDonald’s. La chaîne de fast food ne pouvait pas manquer de surfer sur l’actualité qui a vu Ronald se faire révoquer la marque Big Mac au sein de l’Union européenne en début de semaine*. Une décision qui tombe au plus mal puisque McDonald’s fête justement les 50 ans de son célèbre burger. Pour l’occasion, la firme lançait une opération mondiale avec la création de sa propre monnaie (le MacCoin) servant à gagner des Big Mac gratuit.

La réponse du King ? Créer son propre Big Mac et l’offrir gratuitement durant tout le mois de janvier dans les restaurants participants à l’opération (aux États-Unis uniquement). Ce burger « surpasse la concurrence » : il contient 175% de boeuf en plus que le Big Mac de McDonald’s et ne possède pas de troisième pain. Pour le reste, c’est du classique : fromage, oignons, cornichons, laitue et une sauce spéciale dans un pain toasté au sésame.

Une copie conforme donc, le boeuf grillé à la flamme en plus. « Le BIG King XL incitera littéralement les gens à échanger leur pain contre du boeuf » , assure ainsi Burger King dans un communiqué. Mais ce n’est pas tout, pour ceux qui conserveraient encore un MacCoin inutilisé et désormais inutilisable chez McDonald’s, Burger King leur propose de venir l’échanger contre un hamburger gratuit à Chicago, le fief de McDonald’s.

Sinon, il suffit de dépenser au minimum 3 dollars lors d’une commande via l’application ou le site Grubhub (un service de livraison de repas à domicile) pour se voir offrir un Big King XL en complément. Grubhub offre les frais de livraison pour toute commande Burger King durant cette campagne de promotion

Tout feu, tout flamme

Ola le monde digital, si je vous dis : feu, dragon, histoire : ça vous parle ? De quoi ????? Une histoire avec un dragon qui ne crache aucune flamme, vous y croiriez-vous ? (pas faux).

BKB2-800x1200

Depuis 1954, les restaurants Burger King ont intégré le «grillé à la flamme» à leur signature. L’agence Buzzman et l’illustrateur Shane Hello vous expliquent pourquoi la cuisson sans flamme n’est pas concevable pour la chaîne de restaurants. Originales et bien choisies les exemples de la campagne clament l’importance de la marque de fabrique du restaurateur.

BKB1-800x1200BKB3-800x1200

On  comprend aisément que sans elle, goûts et émotions ne seraient plus au rendez-vous. Ainsi, après son opération de communication réussie au Koweït, le roi du burger montre qu’il n’a pas fini de jouer avec le feu.

BKB4-800x1200BKB5-800x1200

Une vie de chien

Et voilà: c’est reparti pour une nouvelle semaine : ça va aller ? A tous les propriétaires d’animaux de compagnie, le saviez-vous ? Les chiens ne peuvent pas se passer de réclamer de la nourriture lorsqu’ils voient leurs maîtres en train de manger. Et d’après une étude menée par Burger King, 65% des chiens réclament à manger lorsque leurs maîtres commandent un repas en livraison, et plus de la moitié des maîtres en question cède.

En Espagne, Burger King a trouvé la solution pour mettre tout le monde d’accord. En collaboration avec l’agence La Despensa, le roi du burger a imaginé le “Dogpper”, un os saveur viande grillée spécialement conçu pour satisfaire l’appétit insatiable de nos amis les chiens.

1

Ainsi, lorsque vous commandez votre repas chez Burger King, votre compagnon a également droit à sa petite surprise. Et plus important encore : vous allez pouvoir déguster l’intégralité de votre burger sans être dérangé ni être tenté d’en donner à votre compagnon poilu.

2

Une idée amusante et originale qui répond à un “petit problème” que les maîtres de chiens peuvent rencontrer au quotidien… le tout en faisant une fois de plus la promotion de sa “viande grillée” connue à travers le monde. Vos chiens vont adorer l’idée.

3.png

Et 1, et 2 et 3..et 4

BooooOOOONJOURRR et salut à toi  :

  • qui est bien content(e) que cette coupe du monde soit enfin finie
  • Valdimir qui faisait un tout petit peu la tête lors de la remise de la coupe.
  • le Croate qui vraiment a produit un beau football

Du coup, visuel simple pour commencer la semaine…On le savait BK sait être réactif (un peu comme la marque Sixt que je trouve assez bon dans ce domaine).

Même si l’on peut comprendre aisément la fonction première de ce print, j’ai un peu de mal avec ce visuel et c’est assez intéressant quand on y regarde de plus près…

Tout au long de la compétition, les croates ont été exemplaires dans le jeu, l’état d’esprit et aussi dans l’image qu’il renvoient de leur pays.  C’est pour cela que l’image du burger me gêne un peu. Si les croates avaient été arrogants, tricheurs, mauvais joueurs,etc…du coup il y aurait ce phénomène de vengeance mais là, c’est le contraire…..

Ce n’est pas grave en soi car on peut facilement comprendre le registre principal de cette pub mais ce n’est pas un 100%….Vous voyez ce que je veux dire ?

DiITSzNWsAAEaSp

Allumer le feu

Bien le bonjour ami(e)s du Mardi 🙂 Je sais, il est un peu tôt pour parler Burger alors parlons plutôt emploi….mais dans le burger…..Burger King n’hésite pas à jouer avec le feu pour promouvoir ses steaks grillés à la flamme. L’enseigne le démontre à nouveau avec cette campagne de recrutement en Allemagne signée Grabarz & Partner. La série de prints que vous allez regarder parodie les campagnes de lutte contre les addictions en invitant les pyromanes à contacter les RH de Burger King.

La campagne est ouvertement provocante : les visuels sont violents et mettent en scène des individus mal acceptés par la communauté. Il faut s’attarder sur les visuels pour identifier le message qu’il porte. Burger King réussit un tour de force en insérant un aspect humoristique à ces images qui semblent tirées de la chronique faits divers d’un journal télévisé. Les visuels passent au service d’une rédaction minimaliste, mais très efficace. Ce qui est certain c’est qu’il y aura les pour…et les contres….ça va être chaud 🙂