Il ne reste plus qu’à signer

Vous le savez peut-être pas mais en décembre la Cop21 réunira tous les chefs d’états du monde pour enfin prendre des décisions sur le climat. Pour l’occasion, Nicolas Hulot a fait appel à Internet et à un team créatif plein de «bonnes» idées. Un spot réussi. Reste plus qu’à signer…

Publicités

livre moi un buzz stp :)

En cette Alix bonjour le web 🙂 Et si on allait se réchauffer un peu en Espagne ? La librairie Llibreria Calders est située dans un quartier de Barcelone en Espagne et surtout, elle a été braquée dans la nuit du 9 décembre 2014.

Contre toute-attente, les ravisseurs n’étaient pas là pour voler de l’argent mais… des livres. Toute la scène a pu être filmée grâce aux caméras de surveille. On y voit donc une voiture bélier enfoncer la façade du bâtiment pour orchestrer ensuite un véritable hold up.

La vidéo du braquage a fait le tour des médias sociaux et a été visionnée plus de 150 000 fois. En réalité, tout ceci n’est qu’un coup monté dans le but de mettre en place une opération de communication virale. Un coup réussi pour la librairie qui a réussi à se faire connaître grâce à cette opération.

A la Saint Baudoin : et si tu nous montrais tes seins ?

Bonjour bonjour ! « A la Saint Baudoin : et si tu nous montrais tes seins ? » et il n’y a rien de macho dans mes propos je vous l’assure (pas envie de me faire casser la figure par les féministes)…..Je vous présente donc Jessi June, une jeune femme avec un avantage naturel conséquent : une énorme paire de seins.

Avec la sortie de l’iPhone 6 plus et son mode “slow-motion à 240fps”, Jessi a trouvé un moyen efficace de faire parler d’elle : elle explique que l’iPhone 6 Plus peut vous permettre de faire la différence entre des vrais et des faux seins…simple, efficace et….agréable non ? (attention contenu choquant pour les plus jeunes).

On va en boîte ?

Monoprix vient de lancer une application Facebook originale : « Les messages en boîtes ». L’enjeu : créer de la viralité tout en cultivant l’image décalée de la marque. Depuis lundi 16 décembre et pour la période des fêtes de fin d’année, les internautes sont invités à sélectionner, via une application Facebook en ligne des packagings siglés Monoprix, des textes pré-définis pour différentes occasions (fête, anniversaire, mots doux, réussite…), puis à ajouter soit leur prénom, soit celui d’une autre personne, avant de partager leur création sur le réseau social.

 T_126922

« Que tous tes rêves se céréalisent », « Ça vaut la penne de fêter ça », « Tous mes oeufs de bonheur »… Il suffit de quelques clics pour créer et envoyer son message. Rapide et gratuit, le dispositif repose sur une mécanique sociale et virale assez simple : après avoir « liké » la page Facebook dédiée et choisi un thème (naissance, bonne année…) et un prénom, il ne reste plus qu’à sélectionner un produit Monoprix avec le calembour qui va avec (exemple : « Chipo l’artiste » pour la barquette de saucisse). Le socionaute a ensuite la possibilité de choisir son fond, puis de partager le tout sur Facebook, Twitter et Pinterest ou de télécharger le visuel afin de l’envoyer par mail ou de l’imprimer.

T_126926

En jouant la carte émotionnelle de l’humour et du second degré, cette opération digitale est donc pour Monoprix une jolie manière de nourrir le territoire d’expression de la marque tout en créant de la viralité et de l’engagement. L’initiative s’inscrit dans la forte tendance actuelle à la personnalisation de masse qui jouit d’un réel capital de sympathie auprès des consommateurs. À l’instar de Coca-Cola, qui a imprimé au printemps dernier les prénoms français les plus usuels sur ses packagings ou de Nutella qui, en juin dernier, proposait à ses fans Facebook de créer leur étiquette personnalisée. Si les marques plébiscitent cette technique marketing, c’est parce qu’elle leur permet de renforcer le lien de proximité avec leur clientèle en insistant sur les valeurs du partage et de la convivialité.

On est gourmand avec le Street Marketing…un peu trop…

Pour créer du buzz l’homme a inventé le street marketing..depuis quelques années, nous assistons à une nouvelle tendance : le Méga Buzz (c’est moi qui l’appelle comme ça donc vous le trouverez bien évidemment sous d’autres noms) et de nombreuses marques ont recours à cette technique de communication, en plaçant dans des lieux stratégiques des objets géants à leur effigie.Ce qui joue le plus est l’aspect spectaculaire des dispositifs permet aux marques de toucher de manière efficace les consommateurs, mais aussi de créer l’événement en vue d’optimiser leur visibilité.

Les marques rivalisent d’imagination et de stratégies pour créer des installations surprenantes et originales : des fois ça ne passe pas comme Louis Vuitton et sa malle géante sur la place Rouge à Moscou et qui a du être démontée car elle « gâchait » le paysage…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

et nous avons les buzz qui ont fonctionnés :

Avant-Première du film « Thor 2 : le mondes des ténèbres » 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le premier festival du film d’animation au Vietnam

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lancement de la Xbox One de Microsoft

Canada

Canada

Schweppes a souhaité créer le buzz en plaçant à Paço de Arcos, au Portugal

schwepps-bouteille-géante

Bref, en terme d’intelligence créative je me dis que c’est TOP ! et c’est cool de commencer une semaine comme ça…Have a good day !