Les 11 Commandements

Welcome à toi le monde digital : article de prise de conscience aujourd’hui avec le Collectif Féministe Contre le Viol qui prend le parti de s’adresser directement aux potentiels violeurs, en les prenant par la main et en distillant des conseils d’un cynisme confondant, des trucs et astuces extrêmement second degré pour leur permettre d’éviter de commettre un acte qui est, rappelons-le avec le même genre de bienveillance, aussi inacceptable qu’illégal.

Si certains et certaines ont pu reprocher à l’affiche de ne pas être inclusive et d’oublier que les hommes aussi peuvent être violés, le Collectif Féministe Contre le Viol a assuré travailler sur de nouvelles versions. Toujours est-il que le groupe, qui l’a partagée il y a 1 semaine sur les réseaux sociaux, espère bien que de nombreux lieux publics de la capitale et de la France entière, dont les bars et les boîtes de nuit, prendront la décision de la placarder sur leurs murs.

Partagé plus de 6000 fois sur Facebook, le visuel surprend par son audace et son cynisme rarement vus dans des campagnes de prévention jusqu’à présent. Sa conception est née du constat qu’un grand nombre de viols ont lieu lors de soirées et d’événements festifs, en dépit des efforts des différents lieux de vie nocturne pour endiguer les agressions sexuelles.

Cette affiche, pensée pour être la première d’une série, ne devrait pourtant, pour l’heure, ne siéger que dans quatre boîtes de nuit qui ont accepté de la placarder, a confié Emmanuelle Piet du Collectif Féministe Contre le Viol au Huff Post. C’est une petite déception pour le collectif, qui ne compte toutefois pas abandonner de la sorte, et prolonger ses efforts.

Publicités

C’est pas mon jour….

…c’est celui de la femme et ça tombe bien car comme le disait Paul Morand « Aucune femme ne veut être belle, mais toutes veulent être jolies. » En cette journée de la femme, mesdames, permettez-moi juste de vous dire que ce n’est pas aujourd’hui que vous êtes jolies mais bel et bien tous les jours…bref…

En décembre dernier, Adidas renouvelait son appel à la créativité avec le spot «Calling Creators». Trois mois plus tard, elle réaffirme ses positions avec cette nouvelle campagne signée 72andSunny LA. Dans cette vidéo, Adidas qualifie les athlètes comme des créateurs pour mieux les séduire.

La marque valorise l’égalité des sexes dans le sport et ne pouvait pas mieux tomber, à quelques jours de la Journée de la Femme. Des athlètes féminines du monde entier sont choisies pour imposer leur inventivité à travers leur sport et n’hésitent pas à taper du poing. Le spot se conclut avec la baseline «Here to create» qui porte la volonté d’Adidas d’aider ses client.e.s à faire bouger les lignes.

I Love Dove

Bien le bonjour, en ce lundi (férié peut-être pour vous) je vous propose que l’on parle femme, stéréotype et douche (sacré mélange n’est-ce pas ?). Il faut savoir que depuis toujours, Dove s’engage à soutenir les femmes et à mettre en avant que la beauté n’a rien de stéréotypé : toutes les femmes sont belles, quelles que soient leurs formes.

Après les différentes prises de parole de la marque sur le sujet, comment pousser cette idée encore plus loin. Au Royaume-Uni, Dove a collaboré avec l’agence Ogilvy UK pour lancer une série de packagings en édition limitée, qui ont la particularité d’arborer des formes totalement différentes.

En un clin d’œil, en voyant ces packagings si différents, on comprend tout de suite le message que la marque souhaite nous faire passer. Il n’y a pas un stéréotype de la beauté, il y en a plusieurs, et c’est ce que ces packagings illustrent de la meilleure des manières. Joli coup marque Dove..joli coup….

L’impact d’une pub TV : femme Vs homme

La startup Realytics, spécialisée en convergence TV/Digital, révèle une étude focalisée sur le drive-to-web des pubs TV selon le genre du spectateur : quels sont les chiffres de la réactivité de l’audience face à un spot TV ? Comment cet impact digital varie-t-il entre les hommes et les femmes ?

Realytics note tout d’abord que les hommes sont largement plus sujets au drive-to-web que les femmes. L’étude révèle en effet qu’un point d’audience (GRP) produit chez les hommes en moyenne 350 visites sur le site de l’annonceur contre 210 visites pour un public féminin. Les programmes télévisuels eux-mêmes font varier la réactivité des spectateurs.

Les hommes seraient ainsi plus enclins à se rediriger vers le digital devant un JT ou un programme de télé-réalité, alors que les femmes se montreront plus réactives devant un film ou un documentaire. Pour mieux interpréter les résultats de l’étude, la startup propose enfin quelques hypothèses pour expliquer cet écart.

En rappelant que les femmes sont 9 fois plus sollicitées par les annonceurs dans leur quotidien, Realytics pointe notamment la possibilité d’un phénomène de saturation sur cette portion de population.

Et Dieu créa la femme

Vendredi (ça sent bon le week-end non ?). Je vous propose de revenir sur la Journée Internationale des Droits des Femmes ou « International Womens Day » qui est progressivement devenue le nouveau creneau de la pub.

Voilà une initiative qui peut être louable de la part des marques, pourvu que le sujet soit maîtrisé et la prise de parole légitime. Ces dernières années ont témoigné d’une dérive paradoxalement sexiste dans beaucoup de campagnes à l’occasion du 8 mars, entérinant les stéréotypes genrés.

Question du vendredi : à votre avis Mesdames (et messieurs) quelles sont les marques qui ont su faire briller la cause cette année ? Cliquez et vous saurez….

Les Cannes Lions bannissent les publicités portant atteinte à l’image des femmes

À l’approche de l’édition 2017, le festival international des Cannes Lions compte bien faire la chasse aux messages publicitaires portant atteinte à l’image des femmes. Cette nouvelle politique résulte d’une pétition initiée durant l’édition 2016 du festival par Madonna Badger, directrice de création de l’agence Badger & Winters.

cannes_lions_2017_3227_6447_cb90bf

Cependant, il s’agit seulement d’une recommandation et non pas d’une règle stricte. Les jurys du festival seront briefés sur le sujet et fortement invités à dévaluer toute campagne pouvant nuire à l’image de la Femme. D’après Philip Thomas, président des Cannes Lions, cette recommandation pourrait bien devenir une règle à l’avenir, mais il espère que l’industrie publicitaire se modèrera d’elle même afin que cela soit inutile.

Fermement engagée dans la lutte pour l’égalité des sexes

Madonna Badger avait déjà fait parler d’elle l’année dernière avec la campagne #WomenNotObjects qui dénonçait les clichés de la Femme dans la publicité. Les marques jouent un rôle de taille dans l’évolution les mentalités. C’est pourquoi ces initiatives sont indispensables pour aiguiller notre société de manière positive, surtout dans un festival international où la créativité est le mot d’ordre.

Cependant ce n’est pas la première fois

que la compétition prend des mesures concernant la représentation des femmes en publicité puisqu’en 2015, les Cannes Lions ont intégré un nouveau trophée : le Glass Lion. Une récompense mettant en lumière les efforts réalisés contre les préjugés de genre. Cette année, Madonna Badger sera également ambassadrice du programme #SeeItBeIt ayant pour but de répondre au déséquilibre hommes/femmes dans l’industrie de la publicité.

À l’échelle mondiale, seulement 11% des directeurs de création sont des femmes.

Ce programme invitera 15 femmes à haut potentiel à participer à des conférences, assister aux coulisses des jurés, et rencontrer des directeurs et directrices de la création multi-primé.e.s à Cannes.