C’est top !

Interbrand, la filiale conseil en stratégie de marque du groupe Omnicom vient de publier son 17e rapport annuel sur le classement des 100 meilleures marques mondiales. Leur méthodologie certifiée ISO permet de comprendre et d’analyser la façon dont la marque est bénéfique à une entreprise : depuis la satisfaction des attentes clients jusqu’à la création de valeur pour l’entreprise.

LES CONDITIONS

Pour être prises en compte dans ce palmarès, les marques doivent réunir trois conditions : être présentes sur trois continents, réaliser au moins 30 % de leur chiffre d’affaires hors de leur pays d’origine, et moins de 50 % sur un des trois continents. Le calcul de la valeur se base sur le croisement de différents critères : la performance financière, l’influence de la marque sur la décision d’achat , la force de la marque sur son marché et une évaluation de ses revenus futurs.

LE CLASSEMENT

Le classement Best Global Brands 2016 consacre Apple, Google et Coca-Cola comme les trois marques les plus valorisées au monde. Pour la quatrième année consécutive, Apple et Google se situent au sommet du classement. La valeur d’Apple a augmenté de 5% avec 178,119 milliards USD, tandis que la valeur de Google a grimpé de 11% avec 133,252 milliards USD. Enfin, Dior et Tesla entrent dans le classement des Best Global Brands pour la première fois, respectivement à la 89e et 100e place.

Le top 100 des marques a combiné un total de 1 796,384 milliards USD, soit une augmentation de 4,8% comparée à 2015.« Les meilleures marques mondiales ne s’adaptent pas seulement aux changements : ce sont véritablement elles qui les conduisent » commente Jez Frampton, PDG monde d’Interbrand.

LES POINTS CLÉS

– Le thème du 17ème Best Global Brands est marqué par l’enjeu de la création de croissance. Les marques les plus performantes du classement ont réussi à créer les conditions de leur croissance dans un environnement global complexe en pariant sur l’innovation et la transformation de leur modèle.

– En comptant 29 places dans le classement, les marques automobiles et technologiques dominent cette édition des Best Global Brands. Le secteur auto représente 14,28% de la valeur totale du classement. Un bond important depuis l’année passé (9,5%).

– Le brouillage des frontières entre les secteurs d’activité : la technologie transcende les activités. Elle provoque même une certaine convergence. Les partenariats ont d’ailleurs été nombreux cette année : Ford/Amazon, GM/Lyft, discussions entre BMW et Apple…

– En ce qui concerne les marques françaises, ces dernières s’illustrent essentiellement dans le luxe – 2e secteur à plus forte croissance après le retail – avec notamment Louis Vuitton en 19e place suivie par Hermès, L’Oréal, Dior et Moët & Chandon.

– Le secteur du luxe a cru de 10,4% : c’est le résultat de la forte montée en gamme engagée il y a quelques années vers « le vrai luxe ». Par ailleurs la distribution a été totalement restructurée avec un accent fort donné à l’activité dans les boutiques au détriment de la vente en gros.

– Autre Français à la performance remarquable dans ce 17ème BGB : Axa. Avec une évolution de 14% de sa performance cette année, Axa engrange les fruits de chantier colossal de transformation numérique dans lequel la marque s’est engagée depuis plusieurs années.

TOP 10

1. Apple
2. Google
3. Coca-Cola
4. Microsoft
5. Toyota
6. IBM
7. Samsung
8. Amazon
9. Mercedez-Benz
10. General Electrics

TOP FRANCE

19e : Louis Vuitton = 23 998 milliards de dollar
34e : Hermès = 12 833 milliards de dollar
45e : L’Oréal = 10 930 milliards de dollar
46e : Axa = 10 579 milliards de dollar
89e : Dior = 4 909 milliards de dollar
97e : Moët & Chandon = 4 118 milliards de dollar

 

top100

HoloLens

Bien le bonjour : je vous présente aujourd’hui le système HoloLens de Microsoft est un casque de réalité augmentée permettant de simuler des hologrammes qui s’intègrent dans le champ de vision de l’utilisateur. À l’occasion du du 50e Superbowl de l’histoire qui se déroulera dans la nuit du dimanche au lundi 7 février, Microsoft dévoile cette vidéo futuriste qui nous montre comment les fans de sport pourraient un jour utiliser la technologie HoloLens pour améliorer l’expérience du spectateur installé dans son salon. Écran géant, mapping, hologramme 3D du stade, affichage des statistiques du match… Une expérience très high-tech qui se rapproche vraiment de ce que l’on peut voir dans les films de SF….

Survival Billboard

Au Royaume-Uni, pour promouvoir la sortie du jeu vidéo « Rise of the Tomb Raider », Microsoft, et plus précisément sa division gaming Xbox, a mis au point une opération de communication insolite et originale à Londres.

microsoft-mccann-uk-affichage-vous-met-au-defi-survie-extreme-promouvoir-tomb-raider

En collaboration avec l’agence McCANN, Microsoft a installé le « Survival Billboard », qui met en scène huit challengers qui vont devoir rester sur un panneau publicitaire et subir des conditions extrêmes. Pendant 24 heures, les huit participants vont donc rester debout sur le panneau publicitaire.

microsoft-mccann-uk-affichage-vous-met-au-defi-survie-extreme-promouvoir-tomb-raider_0

Les internautes ont la possibilité de choisir les éléments, via Twitter, qui vont venir compliquer la tâche des compétiteurs. Enfin, l’opération est retransmise en direct sur le site « Survival Billboard ». Le gagnant, quant à lui, remporte un voyage en Sibérie.

La com’ n’est pas un jeu

Bonjour tout le monde : je vous propose aujourd’hui de revenir en arrière, en juin 2013 pour être tout à fait précis. « Mais que s’est-il passé à cette date ? « …l’E3.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’E3 chaque année c’est LE rdv jeux vidéos qui a lieu à Los Angeles et qui réunit les constructeurs de consoles, les éditeurs de jeux vidéos, les gamers bref, c’est l’événement à ne pas manquer. Et pendant ce fameux E3 2013, le monde entier assiste à un des plus beau raté en terme de communication by Microsoft et sa Xbox One…et là ça ne pardonne pas….explications.

1ère étape : Microsoft dévoile sa Xbox One. Le 21 mai, le monde entier découvre la Xbox One. Don Mattrick, le patron de la division Entertainment, affiche son plus beau sourire pour présenter une box « All-in-one » dédiée à tous les divertissements. Il délivre alors un message exclusivement adressé au marché américain, en détaillant toutes les possibilités de la machine en termes de télévision et de sport notamment. Le grand absent de ce premier rendez-vous : le jeu vidéo. Tout le monde reste un peu sur sa faim faute de jeux.

Chez Microsoft, on prévient que nous sommes en présence d’une fusée à deux étages. Nous découvrons le premier, le second consacré exclusivement aux jeux vidéo arrivera avec le salon de l’E3. Dont acte. Beaucoup de questions restent toutefois en suspens avec des interrogations sur la connexion permanente de la machine, l’intrusion de Kinect dans le foyer, les jeux d’occasion. Microsoft maintient le flou et commence à chauffer les esprits.Sony comprend qu’il a une carte à jouer. Son patron en personne, Kazuo Hirai, monte au créneau fin mai et envoie un premier message en annonçant que la PS4 est « en premier lieu et avant tout une console de jeux ». Les gamers saisissent la balle au bond. La bataille de la com entre les deux géants peut commencer.

2e étape : des specs qui font mal. Microsoft publie le 6 juin sur son sitequelques précisions qui mettent pour le coup la communauté en ébullition. C’est l’étage intermédiaire de la fusée lancée précédemment, celui que les gamers n’attendaient pas forcément. Ces annonces font l’effet d’une bombe : connexion obligatoire de la console toute les 24 heures au minimum, le choix est laissé aux éditeurs pour les jeux d’occasion, possibilité de prêter ou de donner un jeu à un membre de sa communauté mais pour cela il faut que la personne fasse partie de ses amis depuis au moins 30 jours, revente de jeux possible auprès de partenaires… Le Kinect peut se débrancher pour éviter d’avoir le sentiment d’avoir Big Brother à la maison. Ouf!

Sony voit s’ouvrir devant lui un boulevard. Toute la question est de savoir s’il va le prendre ou non. Le groupe japonais est un peu attendu comme le nouveau messie.

3e étape : Opération reconquête. Microsoft ouvre le bal des conférences de pré-E3 lundi 10 juin avec la fâcheuse envie d’en découdre. C’est un festival. Pendant plus d’une heure, le groupe annonce les titres qui seront disponibles sur sa console de nouvelle génération et des exclusivités : 17 en développement en interne, la moitié seront des nouvelles franchises. Le groupe lâche les chiens, sûr de lui. Il faut bien reconnaître que le public est comblé voire même prix à la gorge par un show très bien maîtrisé. Aucune précision n’est faite concernant les précédentes annonces. Il faut convaincre les gamers que la Xbox One est « LA » machine du jeu de demain. La mayonnaise prend. En fin de show, le prix de la console est annoncé : 499 dollars/euros. Pas de cris de joie dans les travées du Galen Center.

Tous les yeux sont désormais tournés vers l’autre conférence du jour, celle du grand rival. Sony boucle le cycle des shows du premier jour avant l’ouverture officielle du salon. Le public réuni au Memorial Sports Area découvre enfin la PS4. Line-up de jeux variés mais moins impressionnant que celui de Microsoft, en tout cas pour les core gamers. Puis, Jack Tretton, le patron de Sony Computer Entertainment America, lance l’offensive enprenant à contrepieds toutes les annonces de son concurrent : pas de connexion permanente, pas de restriction pour les jeux d’occasion, puis le bouquet final, un tarif de 399 dollars/euros. Le coup de grâce.

4e étape : opération déminage. Pris à la gorge, Microsoft tente de réagir et commence à déminer le terrain. On parle alors de « proposition de valeur en divertissement », de la qualité des services offerts, du côté all in one, de la supériorité en jeux. « Notre concurrent a montré finalement assez peu de choses », déclare David Dufour, le directeur de Xbox France. Voilà une carte que compte bien jouer le groupe de Redmond dans les prochains jours, celle du « ils ne nous ont pas encore tout dit, vous allez voir ce que vous allez voir… ».

Pour ce qui est de la connexion, il est question d’expérience, de connexion via un smartphone. Il est également possible de paramétrer le Kinect pour éviter son intrusion. Pour ce qui est des jeux d’occasion, on explique que l’on pourra revendre les jeux dématérialisés. Un message se met en place: Microsoft fait bouger les choses quitte à choquer. Sony a décidé de ne rien changé. L’innovation est dans notre camp.

5e étape : l’arrogance. Tous les beaux discours finissent par faire pschitt face à l’arrogance. Et Don Mattrick en a délivré un bel exemple lors d’un entretien avec GameTrailers : « Heureusement, nous avons un produit pour les gens qui n’ont aucune forme de connectivité, qui s’appelle la Xbox 360 ».

Vous savez ce qu’il vous reste à faire…ou pas 🙂

You’re the only One

La personne qui tentera de mettre la main sur cette Xbox pourrait bien se faire dévorer le bras ou plus ! La Xbox One sort dans quelques jours et le premier modèle est surveillé par des gardes du corps très spéciaux : des requins.

En effet, selon le site néo-zélandais Stuff, Microsoft a décidé de garder la première console soumise à la vente sous surveillance, dans un container au fond d’un Aquarium rempli de méchants requins à Auckland, en Nouvelle-Zélande.

une-xbox-one-gardee-par-des-requins-image

La Nouvelle Zélande sera le premier pays à vendre la console le 22 novembre prochain ou plutôt le 21 novembre à minuit. Jusqu’à cette date, la console sera gentiment gardée par pas moins de 20 requins. Elle sera ensuite repêchée à temps pour le lancement. Techniquement, cette console n’est pas la première puisqu’il y a quelques jours, à cause d’une erreur, certaines personnes qui ont pré-commandé la console l’ont reçu à l’avance. Ils ne peuvent bien sûr pas l’utiliser puisque leur connexion est restreinte jusqu’au lancement officiel.

J’aime bien ce buzz qui monte en puissance autour de la One. C’est appréciable aussi de ressentir cette simplicité autour du produit (pas besoin d’en faire des tonnes) vous prenez une console et vous la mettez au milieu de requins pour la protéger…simple et efficace non ?