Aïe Caramba !

En Septembre 2016, Netflix lançait la saison 2 de Narcos (série bilingue anglais/espagnol) au langage châtié. Pour l’occasion, l’entreprise a fait appel à l’agence We Are Social Milan et s’est associée à l’application linguistique Babbel pour lancer l’opération : Speak like a patron. Le but ? Aider les fans à comprendre la série tout en apprenant l’espagnol. Et quoi de mieux que d’avoir comme professeurs, les héros de la série eux-mêmes ?

Une opération digitale qui a enregistré  :

  • plus de 13 millions de vues,
  • 10 millions d’interactions
  • 51 millions de personnes atteintes.

La campagne a également été remporté de nombreux lions à Cannes en PR, Promo & Activation, Cyber et Direct. Un nouveau coup de maitre sur les médias sociaux de la part de Netflix, puisque la société n’a pas hésité précédemment à surfer sur des tendances social media comme les ciseaux ou le faceswap. Ce qui est un juste retour des choses, tant la pop culture alimente et inspire en premier lieux les contenus des médias sociaux.

Netflix a faim

Netflix a encore frappé très très fort pour promouvoir sa nouvelle série Santa Clarita Diet. Je vous parle régulièrement du pouvoir de la créativité et le géant du divertissement en est la preuve.

Netflix a collaboré avec l’agence Doner L.A. pour faire la pub de la série à New York. Santa Clarita Diet est un nouveau show qui met en scène une jeune femme qui se transforme en zombie du jour au lendemain.

Et que fait un zombie ? Il mange les autres, bien sûr. À Time Square, Netflix a donc eu l’idée de détourner les affichages des autres marques pour promouvoir la série. On peut donc y voir l’actrice Drew Barrymore s’incruster dans les différents affichages pour en dévorer les différents acteurs.

L’idée, en parfaite cohésion avec l’esprit de la série, est certes un peu gore pour les âmes sensibles mais pour les autres c’est juste un contenu qui a su marquer sa différence dans les rues de NYC déjà bien surexposées de contenus divers et variés. Encore une fois avec la technologie de l’affichage dynamique, les contenus originaux ont un bel avenir devant eux 🙂

Do not Disturb

Bien le bonjour les petits monstres…vous vous êtes bien remis(e)s de la fête des monstres ? D’ailleurs, avez-vous remarqués qu’il n’y a rien de pire lorsque l’on regarde une série qu’être dérangé par quelqu’un qui sonne à la porte.

Malheureusement, Halloween n’y échappe pas et quand les enfants sonnent chez vous pour avoir des bonbons c’est….mortel…..

sonnette-halloween-netflix-7

Aux États-Unis, Netflix et l’agence Deeplocal ont mis en place une sonnette spécialement conçue pour vous permettre de regarder vos séries sans être dérangé (pendant Halloween par exemple). La sonnette reproduit la mélodie de l’une de vos séries préférées (Stranger Things, par exemple, colle plutôt bien au thème de la fête).

sonnette-halloween-netflix-5

Lorsqu’un enfant sonne, la sonnette émet un bruit effrayant et indique la direction du pot de bonbons que vous aurez préalablement pris le soin de placer à l’extérieur de votre domicile. Une idée originale qui a certainement permit à bon nombre d’américains de garder la tranquillité pendant Halloween

C’est Grooovy baby !

Welcome le monde ! Il y a quelques semaines de cela Netflix dévoilait The Get Down, une nouvelle série qui raconte l’émergence du mouvement hip-hop, dans les années 1970 à New York.

Comme souvent Netflix a été créatif pour promouvoir la sortie de sa nouvelle série originale en mettant en place un affichage interactif installé en plein coeur de la capitale belge.

Le système est simple…

…un passant se trouve à proximité de l’affichage et (hip) hop ! la silhouette diffusée se met à danser.  Funky comme idée non ?

affichage-interactif-the-get-down-netflix-3

affichage-interactif-the-get-down-netflix-4

Il est super ce héros

Ola le web, tout le monde va bien en ce mardi ? Vous ne le savez peut-être pas mais il y a quelques jours, Netflix dévoilait sur sa plateforme la tant attendue saison 2 de la série Daredevil (comic Marvel). Dardevil raconte les péripéties de Matt Murdock, avocat le jour et justicier-aveugle la nuit. Dans cette nouvelle version, notre héros se retrouve confronté à deux nouveaux justiciers qui ont leur propre version du bien et du mal : Punisher et Elektra.

À Paris, pour promouvoir la série, Netflix et l’agence Biborg ont mis en place une opération d’affichage interactive au centre commercial « Les 4 Temps » (La Défense). Du 18 au 31 mars, les passants sont invités à monter 4 marches vers le totem central du fameux affichage. À chaque marche franchie, une nouvelle facette du bien ou du mal apparaît sur les écrans du Digital Dream.

Une façon créative et spectaculaire de mettre en avant la nouvelle saison de la série Daredevil, qui a pour thématique les différents visages de la justice. Cette opération est également le plus grand dispositif digital indoor mis en place en Europe à ce jour. C’est cool que les séries bénéficient de campagne de promotion et de communication de plus en plus élaborées non ?

La guerre des boutons

Netflix ne fait pas que du streaming à la pointe de la technologie ou de la production de films et de séries. Non, Netflix, c’est aussi désormais des nouvelles technologies connectées pour améliorer le confort de leurs utilisateurs. En effet, le géant de la VOD américain vient de dévoiler lors d’une grande manifestation de créativité aux USA « The Switch » : un bouton connecté qui permettrait à leur possesseur de changer les lumières de chez soi et d’activer la fonction « ne pas déranger » de son téléphone dès qu’on a appuyé dessus, tout en  lançant Netflix sur votre téléviseur connecté.

the-switch-le-bouton-netflix-connecté-631x250

Un bouton pour fainéants au stade du prototype, qui serait alimenté par une batterie et connecté en Wifi et infrarouge à vos appareils. Mais le plus intéressant dans ce bouton, est que ce ne sera pas la firme qui le conceptualisera mais bien les utilisateurs eux-mêmes. Un DIY complet a été créé via ce site Makeit mis en ligne par Netflix, avec toutes les étapes et matériaux nécessaires pour réaliser ce petit bouton dispensable, mais « so connected ».

Netflix propose de plus sur ce même site, aux internautes de poster leur idées pour améliorer leur confort lorsqu’ils visionnent leur programmes, histoire d’encourager la créativité.  Et même si le but premier de ce genre de campagne est de valoriser Netflix et ses programmes, l’idée de faire de ses spectateurs des créateurs en herbe, est originale et encore une fois : vive la personnalisation…

comme une traînée de poudre

A l’occasion de la nouvelle série créée par Netflix « Narcos, sur la vie de Pablo Escobar » l’agence Darewin a organisé il y a  quelques jours une avant-première des plus originales à Paris, Lyon et Marseille (d’ailleurs merci pour l’invitation 😦 ). Bref les invités ont été conviés en taxis avec pour destination un lieu tenu secret. A la sortie du taxi, le chauffeur leur signalait qu’ils avaient oublié des billets de 5€ à l’arrière de la voiture. A la fin de la projection, est venu l’insight de cette opération : 50% des billets en France contiendraient des traces de cocaïne. Afin de le vérifier, le public a été incité à prendre en photo avec le flash un des billets récupérés dans le taxi. Apparaissait alors le hashtag #Narcos, écrit avec ce qui pourrait être de la cocaïne, ou toute autre poudre blanchâtre. Cette idée va permettre à la campagne de se répandre comme une traînée de poudre…..:)