Pizzas et petits secrets

Deux pizzas, sinon rien ! 

On doit la règle des deux pizzas à Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon. Son idée repose sur un constat connu de tous : s’il y a trop d’intervenants à une réunion, celle dernière est inefficace.

Pour le chef d’entreprise, il faut donc ne jamais faire de réunion où deux pizzas ne peuvent pas nourrir chaque personne qui y assiste…

Selon Richard Brandt, du Wall Street Journal, « Bezos voulait une entreprise décentralisée, voire désorganisée, où les idées indépendantes prévalent sur les idées de groupe ».

Or durant les réunions, les intervenants ont tendance à taire leurs idées et opinions. Au contraire, selon Bezos, chacun doit être libre de s’exprimer pour faire grandir l’entreprise.

 

La réunion à la carte…

  1. Chez Intel, si l’objectif de la réunion n’a pas été clairement énoncé, il faut tout simplement l’annuler
  2. Le fabricant d’appareils électroniques Lenovo laisse les intervenants décider de l’intérêt ou non d’une réunion. Si une personne s’y ennuie, elle l’indique aux autres et la réunion est reportée…
  3. La société brésilienne Semco a fait le choix depuis une trentaine d’années de rendre les réunions optionnelles : s’y rend qui veut…
  4. La start-up argentine elMejorTrato.com a interdit les réunions. Si des employés éprouvent le besoin d’échanger, ils le font au pied levé, de manière spontanée et improvisée
  5. Mark Zuckerberg a lui aussi réfléchi à la manière d’améliorer les réunions. En amont, chaque participant doit envoyer ses pistes de travail. Le but : permettre à tous d’y réfléchir pour gagner du temps et réfléchir directement aux problèmes à régler. Deuxième point important, les personnes conviées doivent connaître précisément l’objectif de la réunion : sont-elles réunies par exemple pour simplement discuter d’un problème ou sont-elles là pour trouver une solution à un problème ? C’est aussi simple que cela…

Get up, stand up…

Richard Branson, l’excentrique patron de Virgin, a lui une technique bien particulière pour ses réunions d’affaires : les faire debout, de préférence en marchant. Sur le blog de l’entreprise, il écrit ainsi qu’à Londres, « j’enrôle les collaborateurs pour une promenade autour du canal de Little Venice. Quand on arrive dans le quartier de Necker, nous avons une vue sur l’océan. Il doit y avoir quelque chose avec l’eau qui libère ma créativité ».

Les 8 règles d’une réunion efficace chez Google

Au sein de Google, la direction a théorisé la réunion efficace. Selon Eric Schmidt, ancien directeur de Google, cela tient en 8 points.

  1. A chaque réunion, son leader. Si tout le monde est invité à donner son point de vue, une seule personne doit trancher le moment venu.
  2. Une réunion repose sur une structure claire. Le but : éviter qu’une réunion dure plus longtemps que nécessaire. Il faut nommer la réunion, s’assurer que son contenu est le bon, définir les objectifs, déterminer les participants et partager si possible l’agenda au moins 24h à l’avance.
  3. Même pour un brainstorming, il faut un leader ! Chez Google, on aime qu’une personne tranche : même si le but de la réunion était un simple brainstorming, cela évite qu’elle soit surtout une simple perte de temps.
  4. Une réunion ? Si nécessaire ! Si vous réalisez des réunions tous les lundis, demandez-vous si c’est par habitude ou par nécessité ? Dans le premier cas, il faudrait idéalement réfléchir à une autre organisation…
  5. A 5, c’est bien, au-delà, c’est trop… Comme chez Amazon, la direction de Google a bien compris que les réunions comprenant trop d’intervenants ne servaient à rien.
  6. N’inviter que les personnes nécessaires. Parfois, on peut être tenté d’inviter des clients, des partenaires pour leur monter le fonctionnement de l’entreprise. Posez-vous la question de l’importance de leur nécessité à ce rendez-vous…
  7. Respecter la durée de la réunion. Si vous aviez prévu 1h pour faire le point, n’en faites pas plus, au contraire même si vous estimez que chacun peut retourner à son poste plus tôt.
  8. Soyez vraiment présent lors des réunions. Lâchez votre téléphone : pour qu’une réunion soit efficace, il faut que chaque intervenant y participe sérieusement, sans jouer sur son mobile ou s’autoriser une sieste…

Source : https://www.cadreo.com

Publicités

DJ monte le son !

Direction l’Australie où la chaîne Pizza Crust s’associe avec JCDecaux et l’agence 3rdspace pour une campagne d’affichage interactive «Crust Pizza’s playable posters».

Le concept ?

Ces affiches vont permettre aux passants de créer leur propre mix grâce à des platines de DJ digitales. Les personnes sont invitées à toucher les vinyles en forme de pizza et à venir ajouter des nuances dans les basses ou les percussions afin d’amener leurs morceaux #OutOfTheBox.

Les mix sont réalisés à partir des morceaux du duo australien aux sonorités electro, Peking Duk. Ces panneaux ont pris place depuis le 17 octobre pour 1 mois dans les villes de Sydney, Melbourne et Brisbane.

Les personnes ayant proposé les meilleurs mix seront invitées à un showcase du groupe. L’interactivité est de plus en plus recherchée par les marques. Ce type d’affichage permet de créer une expérience ludique avec le client et de donner une image de marque fun à Pizza Crust.

Je t’ai dans la peau

Le saviez-vous : en Grande-Bretagne, 1 personne sur 5 est tatouée, et Pizza Hut y vend 3 millions de pizzas par mois.

Quel rapport entre ces deux ?

La marque vient justement de dévoiler une innovation surprenante : le premier tatouage qui permet de commander une pizza.

sans-titre

Pizza Hut a donc imaginé…

…un tatouage équipé d’une puce NFC et d’un QR Code. Lorsque vous scannez ce dernier avec votre smartphone, vous déclenchez automatiquement le lancement de l’application Pizza Hut qui vous propose de confirmer la commande.

tatoo

Grâce à vos coordonnées GPS, Pizza Hut est capable d’anticiper l’adresse de livraison, pour la rendre encore plus simple. Quand la technologie et la nourriture se retrouvent voilà ce que ça peut donner….Pour voir la vidéo démo cliquez sur le logo 🙂

11062375_10153134617182278_7514212754454572378_n

Ça fait du bien de se poser

Ola ! La bonne question à se poser en ce mercredi est la suivante : vous venez de déménager, et vous cherchez des idées originales pour décorer votre nouvel appartement ? Ne cherchez plus ! Direction le Royaume-Uni où Domino’s Pizza a mis au point un canapé insolite en forme de pizza : le «Pizza Boy Sofa».

Comment créer le buzz : avec le principe de la rareté…

le «Pizza Boy Sofa». est en effet disponible en exemplaire unique.il a été gagné par un heureux élu suite à un concours sur les réseaux sociaux. Mais en attendant, ce superbe sofa en forme de bout de pizza pepperoni écume les plus grands festivals britanniques. Bien vu Domino’s Pizza 🙂

canape-pizza-dominos-2

canape-pizza-dominos-3

canape-pizza-dominos-5

Stephen Amell est à part….de pizza

Bonjour et bonne journée ! Il y a tout juste une semaine à la pizzeria Abitino’s sur Broadway à New-York, Stephen Amell a régalé ses fans non pas à coup de photos de lui torse-nu, mais bien en se dévouant corps et âme en leur cuisinant des pizzas et à leur offrir des parts gratuites ! Oui, oui, vous avez bien lu, Stephen Amell s’est transformé en pizzaiolo le temps d’une journée, tablier et casquette à l’envers !

De quoi réjouir les fans de l’acteur mais surtout les fans de pizzas et des Tortues Ninja, pour le Turtle Day qui se déroulait ce jour-ci, coïncidences ? Bien sûr que non ! Stephen Amell semble avoir pris un plaisir fou à cuisiner et servir ses fans si l’on en croit ses posts Facebook et ses tweets, mais surtout les vidéos de cet événement spécial qui tournent sur Twitter.

Stephen Amell alias Casey Jones dans le film, a bien sûr profité de l’occasion pour faire des photos avec chaque fan qui se présentait pour recevoir une part de pizza et cela donne des clichés plus que drôles et WTF ! Stephen prouve encore une fois à quel point ses fans comptent pour lui et surtout à quel point il est prêt à tout pour les rendre heureux tout en faisant la promotion de son film. Et d’ailleurs lors de cet événement, Stephen Amell a avoué que sa pizza préférée n’est autre que la pizza margarita ! Une chose est sûre, la production des Tortues Ninja 2 ne cesse de surprendre le public avec une promotion hors du commun….Simple et efficace non ?

Toulouse a eu chaud

Samedi soir, les Toulousains sont passés à 1 point de manger des pizzas pendant toute la saison 2016 / 2017. En effet, le Toulouse Football Club a échappé à la Domino’s Ligue 2 in extremis : alors qu’Angers menait 2 à 1, le TFC a assailli ses adversaires pour passer à 2-2 puis 3-2 en toute fin de match. Un très beau finish qui vient couronner la remontée spectaculaire du club depuis la nomination de l’entraîneur Pascal Dupraz fin février. C’est ce qui s’appelle forcer son destin : le club a passé 6 mois en zone de relégation, promis à la Ligue 2.

Samedi soir, dès la fin du match, une vidéo a été postée sur la page Facebook du TFC avec un succès viral à la clé : plus de 385 000 vues et des dizaines de retombées médias. Que présente cette vidéo ? Un livreur Domino’s Pizza, tentant de livrer une pizza savoyarde à Pascal Dupraz… en vain.

Avec Pizza Hutt les chants ce n’est pas chiant

Un indice s’affiche en bas de votre écran…top ! Quelles sont les choses incontournables que l’on retrouve pour Noël ? Cadeaux, le sapin, la dinde, la bûche, le Père Noël, et les chants traditionnels. Je dis oui oui ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Direction les États-Unis où Pizza Hut a décidé de faire une livraison un peu particulière réservée à une poignée d’élus.

pizza-hut-pizza-hut-vous-livre-chants-traditionnels-noel_1

Au lieu de simplement sonner pour apporter la pizza, les livreurs se sont mis à reproduire des chansons folkloriques de Noël. Mais l’initiative va bien plus loin, puisque dans la grande majorité des cas, les voisins ont également été mis à partie pour faire de cette livraison un moment inoubliable, qui sent bon les fêtes, le partage et la bonne humeur.