Le plastique c’est fantastique

Bien le bonjour à toutes et à tous et surtout au fans du film « Aquaman » qui sortira en fin d’année et qui se passera donc…dans les océans (c’est bien vous suivez) et du coup parlons de la pollution des mers et des océans qui est un terrible fléau qui nous menace tous.

Si les 13 millions de tonnes de plastiques qui flottent dans les océans ravagent les espèces animales, cette pollution touche également (et évidemment) les consommateurs de poissons : c’est à dire vous et nous… Alors, face à ce problème majeur, certains tentent désespérément d’alerter l’opinion publique avec des idées malignes et impactantes.

C’est notamment le cas de Bertrand Lodetti, un poissonnier passionné qui a eu une excellente initiative pour sensibiliser ses clients à la pollution des océans. Travaillant à l’Intermarché du Passage d’Agen (une ville à proximité d’Agen), Bertrand Lodetti a eu l’idée de mettre en place une opération de guerilla marketing aussi simple qu’efficace.

poissonnier-agen-dechets-plastiques-vitrine-3

L’idée : pendant toute une journée, et avec l’accord de sa direction, il a remplacé ses poissons et ses crustacés en vitrine par des déchets plastiques. Sous le regard médusé des clients, il a donc expliqué son initiative et ses objectifs : sensibiliser à la triste réalité des océans et des pêcheurs aujourd’hui qui ramènent dans leurs filets de plus en plus de déchets plastiques.

Ce poissonnier a ainsi fait preuve de créativité pour éveiller les consciences à ce terrible fléau et on souligne également l’implication de ce magasin Intermarché qui a accepté de sacrifier une journée de chiffre d’affaires pour son rayon poissonnerie au profit d’une bonne cause !

dechets-plastiques-poissonnerie-4

Publicités

Moby Dick is dead

Et voilà c’est déjà Mardi…Question les petits génies : 150 : ce chiffre vous évoque quoi ? On compte aujourd’hui 150 millions de tonnes de plastiques dans les mers et les océans. Et on estime que ce chiffre effroyable devrait être doublé d’ici 2050. Alors, pour sensibiliser à ce fléau, un cabinet d’architectes new-yorkais baptisé STUDIOKCA a eu une excellente idée.

À l’occasion de la Triennale Bruges 2018, le cabinet a conçu une baleine géante bleue entièrement à partir de déchets plastiques récupérés dans les océans : 5 tonnes pour être précis !

baleine-geante-dechets-2

Cette sculpture édifiante, est visible dans la ville de de Bruges en Belgique du 5 mai au 16 septembre 2018. La sculpture mesure plus de 12 mètres de haut et vous vous en doutez, elle est porteuse d’un message écologique fort. Les déchets ont été collectés par une armée de volontaires à Hawaïet ont permis la construction de cette baleine plus vraie que nature.

baleine-geante-dechets-4

À Bruges, on peut la voir surgir d’un bassin en plein coeur du centre ville, juste derrière la statue de Van Eyck. Forcément, on ne peut que soutenir ce genre d’initiatives artistiques qui ont une forte portée symbolique et qui militent en faveur d’un monde plus respectueux de l’écosystème animal et végétal. Plus d’informations sur la page Kickstarter du projet.

A côté de la plaque

Amis(e) du Jeudi, bien le bonjour ! Voyageons un peu aujourd’hui si vous le voulez bien (pas le choix on est déjà partis) et nous partons dans les Pyrénées-Orientales, plus précisément dans la commune de Collioure qui a eu l’idée de sceller une plaque à côté de 13 bouches d’égouts sur laquelle est inscrit : “Ne rien jeter. Ne rien vider. La mer commence ICI”.

Le message est clair et s’adresse aux passants qui confondent les bouches d’égouts avec des poubelles en pensant que le principal est que le détritus disparaisse. A Collioure comme dans bien d’autres communes, les bouches d’égouts servent à récupérer les eaux de pluie pour les faire circuler dans des canaux sous-terrains qui, finalement, se jettent à la mer.

Le mégot de cigarette que vous allez donc jeter le matin à travers les grilles, vous pourrez donc le retrouver lors de votre baignade l’après-midi même… Et si jeter quelque chose dans les égouts ne choque personne à première vue, jeter un détritus directement dans la mer est déjà beaucoup plus évocateur !

Une sensibilisation insolite, très simple à mettre en place et qui marque les esprits. Cette action fait partie d’une opération plus globale de sensibilisation au respect de la biodiversité de Collioure, comme nous le révèle France 3 Occitanie qui a même réalisé un petit reportage pour présenter l’initiative.

L’affaire est dans le sac

Plus de 5 milliards de sacs plastiques sont distribués chaque année en France avec les caisses des supermarchés et plus de 17 milliards pour l’ensemble des secteurs ! Soit plus de 500 sacs distribués par secondes et pour info un sac plastique met 450 ans à se désagréger…

Partant de ce constat, la chaîne de supermarchés Edeka et l’agence Cheil ont décidé d’innover en proposant FEEDitBAG : un sac 100% biodégradable qui est produit à partir de ressources renouvelables.

Chaque sac comporte une petite pastille qui contient des graines (tomates, poires, poivrons, fraises, …) avec des instructions de plantation. Et c’est là où c’est très intelligent ! Il suffit de remplir votre sac de tous les déchets organiques de votre consommation et de le planter sous terre.

Le sac à plastique traditionnel et ainsi devenu un sac biodégradable qui se plante pour faire pousser des légumes ou des fruits. Ce sac a été lancé à 150 000 exemplaires dans un centre commercial de Francfort-sur-le-Main en Allemagne et les initiateurs de l’idée espèrent que toute l’industrie utilisera ces sacs avec pour objectif de retirer définitivement les sacs plastiques traditionnels des commerces. Pour plus d’informations sur l’opération, rendez-vous sur feeditbag.com

La-hauuutttttt sur la montagneeee

Sodastream lance la publicité Shame or Glory, calquée sur une scène culte de la série qui l’est tout autant : Game of Thrones. Pour l’occasion Septa Unella (Hannda Waddingham) et la Montagne (Thor Bjornsson) donnent la réplique au malheureux remplaçant de Cersei Lannister.

Dans le film nous voyons un jeune homme acheter 2 packs de bouteilles d’eau gazeuse en grande surface. Il est rapidement poursuivi par la religieuse Septa Unella scandant le fameux slogan « shame ». Le simple malaise du jeune homme est vite remplacé par un profond sentiment de solitude lorsque les passants lui jettent des regards haineux.

Le couperet tombe lorsqu’il se fait sermonner par la Montagne. Pourquoi acheter des bouteilles en plastique et polluer la planète lorsqu’il est si simple de gazéifier son eau à la maison ?

Le changement c’est maintenant

Bien le bonjour : plus que quelques heures à attendre avant de s’attaquer aux bonnes résolutions et justement des bonnes résolutions il a fallut en prendre pour Volkswagen après le scandale des moteurs bien polluants qui font des nuages tout noir….du coup le constructeur allemand change désormais son claim et joue la carte de l’humilité…on verra bien en 2016…

CXZS0kOWQAAPOdr

Un petit geste pour l’homme un grand pas pour l’humanité…

Journée spéciale COP21 dîtes donc même IKEA s’y met et jusqu’à dimanche transforme les Champs‑Elysées en terrain de production d’énergies propres et lance une plateforme digitale pour s’inspirer et s’engager à adopter un mode de vie plus durable. Un dispositif pour prouver qu’avec des gestes simples au quotidien, nous pouvons ensemble économiser de l’énergie et limiter notre impact sur l’environnement.

Ikea-cop21

Avec la collaboration de ses partenaires : l’ADEME, la Fondation Nicolas Hulot et la Ville de Paris, IKEA nous propose un événement d’envergure, participatif et engageant. Ensemble, ils lancent le défi inédit de produire 100% de l’énergie renouvelable nécessaire aux illuminations de l’avenue pendant l’événement. Pour cela, une éolienne de 20 mètres de haut et 440 panneaux photovoltaïques sont installés sur le Rond-Point. Les passants peuvent contribuer à cette production en pédalant, en courant ou en se balançant sur les plateformes d’activité le long des Champs, symbole de leur engagement.

Sans titre 1

Sans titre 2