Pris pour cible

imagebfmparis

Une première en France

BFM Paris, nouvelle chaîne du groupe SFR, testera cet été sur son antenne en direct les « publicités adressées » – des spots différents selon les foyers -, a annoncé vendredi dernier le patron de SFR Media Alain Weill.

Comme pour les bandeaux sur internet, la publicité adressée consiste à adapter les spots aux téléspectateurs en fonction des données que détient l’opérateur sur eux, comme leur localisation, complétée par d’autres données qu’il peut acheter et croiser.

Une technologie riche de possibilités. « En simplifiant, ceux qui ont des chiens auront des publicités pour Canigou et ceux qui ont des chats des publicités pour Ronron », a résumé en souriant Alain Weill devant l’Association des journalistes médias.

Objectif

Accroître les investissements publicitaires à la télévision, qui viennent de se faire dépasser par les investissements sur internet, au bénéfice des géants comme Google et Facebook qui en captent l’essentiel. « Pour l’instant la législation française n’autorise les publicités adressées que sur les chaînes locales, mais elle devrait évoluer courant 2017 », a estimé Michel Combes, patron de SFR.

« Les annonceurs sont prêts à payer un peu plus cher pour passer des pubs différentes selon les foyers, sur lesquels nous disposons de beaucoup de données, via nos box. Par exemple, un constructeur automobile pourra proposer une voiture différente, ou le groupe SFR lui-même proposer des offres différentes selon que le foyer est ou non déjà abonné », a expliqué Michel Combes.

Le test mené par BFM Paris…

Pour commencer des pubs adaptées à la localisation des téléspectateurs, sera une première en France. TF1 teste avec Orange des publicités ciblées mais seulement sur les vidéos en replay. « Nous allons appliquer à un média classique le modèle de la publicité numérique. C’est une révolution qui se prépare, un enjeu considérable », a ajouté Alain Weill.

Grâce à cette nouvelle technique, le groupe espère aussi attirer à la télévision de nouveaux annonceurs qui veulent cibler leur public, au-delà des secteurs habituels comme les cosmétiques, le luxe ou l’automobile. Aaahhhh..l’ultra-personnalisation…rêve qui devient réalité….

L’efficacité publicitaire

C’est une façon vendre parmi tant d’autres : ressentir « quelque chose » permet une mémorisation plus efficace. Et la joie est le premier moteur émotionnel. AOL et iligo ont mené une étude  qui place la mesure des émotions au coeur des enjeux d’efficacité publicitaire, en combinant la mesure passive des six émotions via la reconnaissance faciale (par webcam) à la mesure déclarative d’indicateurs de performance. Envie d’en savoir plus ? Alors on clique sur la photo 🙂

joie31

On the radio

Afin de promouvoir les Radio Mercury Awards 2017, l’agence américaine HighDive réalise un spot décalé pour rappeler aux créatifs que la radio leur offre bien plus de liberté que n’importe quel autre média.

En effet, le fait de se libérer de la contrainte d’une caméra, ouvre le champ des possibles à l’infini. Comme par exemple frapper une grand mère ou encore mettre un hamster dans un mixeur, le tout avec humour !

Un appel à candidature détonnant qui tente de remettre au goût du jour

un média historique à l’ère du tout digital. Avec cette prise de parole, les Radio Mercury Awards rappellent aux annonceurs que la radio peut être un bon pari en terme d’investissement publicitaire et aux créatifs, qu’il y a encore matière à créer sur ce médium si peu représenté en festival.

C’est top !

Ola ! Bon, tout le monde le sait, nous sommes en fin d’année donc les Best Of vont commencer à poindre le bout de leur nez et comme chaque année il y aura du bon…..et moins bon…..Et qu’on se le dise dans la communication et dans la publicité il y a aussi des Best Of…..Voici  le « TOP 40 DES PUBS LES PLUS RATÉES DE L’HISTOIRE »….Ca date de 2014 je vous le dis de suite mais ce n’est pas gênant 🙂

top40

1+1 = 1 bonne idée

Bon début de semaine le web. Parlons aujourd’hui de la censure qui n’est pas une fatalité. Avec un peu d’imagination, il existe bien des moyens de la contourner.

En Belgique, le magazine satirique Humo a eu l’idée de mettre en place une campagne print pleine de subtilité. En collaboration avec l’agence MortierBrigade, ce média a eu l’idée de juxtaposer deux publicités qui n’ont rien à voir pour reproduire des situations «hot».

detournement-censure-magazine-3Une idée, simple et efficace, qui montre que ce média sait s’adapter aux messages publicitaires des autres annonceurs pour servir son propre intérêt. Mais puisque les images valent, dans ce cas présent, plus que des mots, on vous laisse découvrir cette campagne absolument brillante ci-dessous.

detournement-censure-magazine-2

detournement-censure-magazine-9

detournement-censure-magazine-10