On fait le bilan

Si vous aimez la créativité et la publicité, alors vous connaissez sans aucun doute les Chatons d’Or. Depuis 2012, ce festival se différencie par le fait qu’il est accessible à tout le monde. Exit les festivals de publicité élitistes : les Chatons d’Or sont accessibles à tous les créatifs, qu’ils soient étudiants, créatifs en agence ou même simples amateurs.

Pour y voir un peu plus clair parmi toutes ces créations primées depuis 7 ans,  découvrez une petite sélection bien sympa :  qu’il s’agisse de prints ou de spots publicitaires, ces créateurs amateurs valent sincèrement le détour et n’ont rien à envier à ce que peuvent produire les agences de communication.

Vous êtes créatif ? Participer à l’édition 2018 des Chatons d’Or. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 13 mai. Les gagnants seront annoncés le 5 juin prochain à l’occasion d’une grande soirée de remise des prix. Vous trouverez plus d’informations sur le site des Chatons d’Or.

Publicités

On fait le bilan…

…Calmement en s’remémorant chaque instant, parler des histoires d’avant comme si on avait 50 ans….#Nèg’ Marrons #souvenirs #chansonfrancaise……Bien le bonjour le monde digital, tout le monde va bien en ce Lundi ? Parlons aujourd’hui des jeux olympiques qui se sont terminés il y a quelques jours et surtout, on peut maintenant en faire un bilan….enfin, c’est Kantar qui le fait et voilà ce que l’on peut apprendre…

 

Et on s’accccroche ! ! !

Bonjour et bon Vendredi !!! Question de fin de semaine : une « bonne » pub pour vous c’est quoi ? Le choix de réponse est large : le message, le scénario, le slogan, la musique, les personnages, l’idée générale….on est ok ? Mais est-ce qu’un élément déterminant n’a pas été oublié ? Qui a pensé à…….l’accroche ?

Et oui l’accroche est stratégiquement fondamentale pour pouvoir créer une commercial qui prenne son sens et qui donner envie d’acheter….Les pubs qui n’ont pas besoin de texte, de FX, d’explications car elles parlent d’elles-mêmes, n’est-ce pas ce qui existe de plus fort ? Pour illustrer mes propos, voici une sélection de pubs qui possèdent chacune une accroche tellement explicite qu’il n’y a même pas besoin d’en rajouter….

 

It’s SHOOOWTIME !!!!

Ola que tal le monde digital (et bonjour à Melvin qui vient sur ce blog tous les jours). Dans la nuit de Dimanche à Lundi a eu lieu comme chaque année, la finale du Siouuuuuperbowlllllllll…..en gros c’est aussi important que la finale de la ligue des Champions mais version football américain. Bref : c’est ZE événement que les marques ne doivent surtout pas manquer….

Quelques chiffres pour que tout le monde comprenne bien :

  • Plus de 110 millions de téléspectateurs
  • Les billets se négociaient – juste avant – à plus de 5 000 dollars pièce en moyenne
  • Spot TV de 30s : 5M de dollars soit 166 667 dollars la seconde
  • 419M de dollars dépensés pour diffuser les spots avant/pendant/après le match

Vous comprenez mieux pourquoi le Superbowl est l’événement de l’année ? Après une année 2017 marquée par l’engagement politique de ses spots, le mot d’ordre pour cette 52ème édition du Super Bowl semblait être : les stars.

Comme vous allez le voir dans cette sélection des pubs les plus créatives de cette édition 2018 sont énormes…Pour citer un grand poète français en la personne de « tonton » Patrice Evra :  « I love this Game ! »

 

Stéréo….type

Malgré les stéréotypes et les inégalités qui subsistent encore, l’image de la femme a bien évolué au fil des années. En 1950, il n’était pas choquant de voir la femme représentée, dans des publicités et autres, par une mère de famille affairée à s’occuper de la maison toute la journée, de son homme, de ses enfants et de sa petite cuisine… avec un beau sourire en prime.

Même si les mentalités ont bien évolué depuis (et heureusement), il reste encore des pays où la femme n’est hélas pas perçue comme l’égale de l’homme. Et si on changeait la mentalité grâce à la pub ? C’est tout le sujet du projet créatif entreprise par Eli Rezkallah, un artiste originaire de Beyrouth au Liban, qui a eu l’idée de détourner les pubs sexistes des années 50.

Dans son projet baptisé “In A Parallel Universe”, Eli revisite des publicités résolument vintageen inversant le rôle de l’homme et de la femme. Un moyen pour lui d’illustrer que même si la lutte pour l’égalité des sexes est loin d’être terminée, on a parcouru un beau chemin et lapublicité misogyne des années 50 en est l’une des preuves les plus concrètes. Pour en savoir plus sur Eli Rezkallah, rendez-vous sur son portfolio.

Maxi Best of

Ola que tal chico ! Tout se passe bien en ce Mercredi ? Nous sommes fin Janvier donc : on a encore le droit de souhaiter ses voeux et on a encore le droit (et le temps) de se faire des best of. Ça tombe bien, ce matin je vous propose de (re)découvrir les 10 pubs les plus populaires en France en 2017.

Pour rappel, le classement est déterminé par un algorithme qui détecte les publicités que les internautes français ont choisi de regarder. Cet intérêt des utilisateurs est mesuré par la prise en compte du nombre de vues payées, les vues organiques et la rétention de l’audience (temps de visionnage). Je vous préviens de suite : ce classement est…non, je vous laisse le découvrir 😉 Have a nice day !

L’ARPP vous défie de retrouver les 7 erreurs commises en publicité

L’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité lance avec Josiane un jeu pour sensibiliser aux bonnes pratiques publicitaires. À travers 28 situations, l’ARPP met en scène les erreurs à ne pas commettre en publicité.

Loi Évin, écologie, code de la route, ou encore comportements inciviques sont tant d’erreurs déontologiques que l’ARPP vous invite à déceler via « Le Jeu des 7 solutions ». Le site vous plonge dans une ville dans laquelle vous pouvez vous balader et repérer les erreurs « classiques » commises en publicité.

Une méthode ludique, très joliment illustrée, pour faire la pédagogie des règles éthiques créées par les professionnels de la communication. À travers ce jeu, l’ARPP souhaite surtout sensibiliser les communicants à ces diverses maladresses avant que d’autres institutions ne s’en emparent et régulent plus drastiquement la profession. La publicité étant un des secteurs les plus réglementés ces dernières années. À vous de jouer !