It’s SHOOOWTIME !!!!

Ola que tal le monde digital (et bonjour à Melvin qui vient sur ce blog tous les jours). Dans la nuit de Dimanche à Lundi a eu lieu comme chaque année, la finale du Siouuuuuperbowlllllllll…..en gros c’est aussi important que la finale de la ligue des Champions mais version football américain. Bref : c’est ZE événement que les marques ne doivent surtout pas manquer….

Quelques chiffres pour que tout le monde comprenne bien :

  • Plus de 110 millions de téléspectateurs
  • Les billets se négociaient – juste avant – à plus de 5 000 dollars pièce en moyenne
  • Spot TV de 30s : 5M de dollars soit 166 667 dollars la seconde
  • 419M de dollars dépensés pour diffuser les spots avant/pendant/après le match

Vous comprenez mieux pourquoi le Superbowl est l’événement de l’année ? Après une année 2017 marquée par l’engagement politique de ses spots, le mot d’ordre pour cette 52ème édition du Super Bowl semblait être : les stars.

Comme vous allez le voir dans cette sélection des pubs les plus créatives de cette édition 2018 sont énormes…Pour citer un grand poète français en la personne de « tonton » Patrice Evra :  « I love this Game ! »

 

Publicités

C’est chips non ?

A l’occasion de la 52ème finale du Superbowl, les marques commencent à présenter leurs films publicitaires qui seront diffusés dans la nuit de dimanche à lundi. Le groupe Pepsico diffusera un spot mettant en opposition deux de ses produits «Doritos Blaze» (une version épicée de ses célèbres chips) et la très rafraîchissante boisson Mountain Dew.

L’agence Goodby Silverstein & Partners a décidé de mettre en scène deux stars américaines dans un affrontement entre le feu et la glace. Peter Dinklage, célèbre pour son rôle de Tyrion Lannister («Game of Thrones»), se fait le porte parole de la marque Doritos qui est associée ici au feu. Rappelons que dans la série, il est le conseiller de la reine Daenerys Targaryen, mère des dragons, d’où cette allusion sans doute à l’univers du feu. C’est ensuite Morgan Freeman qui se charge de représenter le glace et la célèbre boisson américaine.

L’opposition et l’affrontement se font aussi à travers une battle de rap. Peter Dinklage reprend en playback le morceau « Look at me Now » de Chris Brown ft. Lil Wayne, Busta Rhymes. Alors que Morgan Freeman joue sur le morceau de Missy Elliott « Get Ur Freak On ». Les deux icônes du rap faisant une apparition furtive pendant le set de chacun des acteurs.

HoloLens

Bien le bonjour : je vous présente aujourd’hui le système HoloLens de Microsoft est un casque de réalité augmentée permettant de simuler des hologrammes qui s’intègrent dans le champ de vision de l’utilisateur. À l’occasion du du 50e Superbowl de l’histoire qui se déroulera dans la nuit du dimanche au lundi 7 février, Microsoft dévoile cette vidéo futuriste qui nous montre comment les fans de sport pourraient un jour utiliser la technologie HoloLens pour améliorer l’expérience du spectateur installé dans son salon. Écran géant, mapping, hologramme 3D du stade, affichage des statistiques du match… Une expérience très high-tech qui se rapproche vraiment de ce que l’on peut voir dans les films de SF….

Une info qui a du chien non ?

On ne plaisante pas avec les petits chiots ! Ce soir, plus de 100 millions d’Américains devraient suivre le 49ème Super Bowl, finale du championnat de football américain. Chaque année, les annonceurs déboursent des sommes folles pour s’offrir 30 secondes ou une minute d’espace publicitaire lors du match, et rivalisent d’imagination pour marquer les téléspectateurs avec des spots originaux. Et la marque GoDaddy espérait frapper fort ce dimanche avec un spot de 30 secondes dont le héros est un petit chiot, Buddy, et qu’elle a dévoilé quelques jours avant le Super Bowl.

La marque, spécialisée dans la création facile de sites internet, avait en effet mis en boîte un spot de 30 secondes au dénouement inattendu : un petit chiot perdu accidentellement brave les éléments et parcourt un long chemin pour retrouver ses propriétaires. Ravis de le retrouver, ceux-ci n’ont pourtant pas prévu de le garder ! « Je suis tellement contente que tu sois revenu… parce que je viens de te vendre sur ce site que j’ai créé grâce à GoDaddy.com ! », lance ainsi sa maîtresse.

GoDaddy espérait marquer les esprits avec ce trait d’humour – un peu cruel – mais ne s’attendait pas à ce que les internautes réagissent aussi mal. Certains n’ont tout simplement pas trouvé l’idée drôle et auraient au moins aimé voir le petit chiot adopté, tandis que d’autres ont dénoncé l’élevage non réglementé des chiots et leur vente non encadrée sur Internet, dont l’association PETA. Cette dernière encourage à adopter des animaux dans les refuges plutôt que d’en acheter dans des boutiques ou sur le net.

Du coup, GoDaddy a rapidement dû faire marche arrière. « Les réactions à notre spot ont été directes et émotionnelles. Beaucoup de gens nous ont demandé de ne pas le diffuser. Résultat ? Nous le retirons et ne le diffuserons pas lors du Super Bowl. Vous nous verrez malgré tout (dans un autre spot) et nous espérons qu’il vous fera rire. Enfin, soyez rassurés, Buddy nous a été amenés par un éleveur réputé et aimant de Californie. Il fait désormais partie de la famille GoDaddy puisque qu’il a été adopté par un de nos employés… »

Bud crée le Buzz

Et c’est reparti : la guerre des marques pour proposer la pub la plus virale possible en vue d’une diffusion lors du SuperBowl, le programme le plus regardé aux États-Unis. Et dès que l’on met en scène des animaux L’affrontement entre les Broncos de Denver et les Seahawks de Seattle approche, tout comme le match des marques pour les fameuses publicités du Super Bowl.

Et cette année encore, Budweiser fait fort. Après avoir fait pleurer les Américains avec l’histoire d’amitié entre un dresseur et son cheval, la marque de bière met en scène un chiot… et prouve une fois de plus que l’on peut émouvoir pour vendre de la bière.

PSY au Super bowl

Le « Gangnam Style » n’en a pas fini de faire du bruit. La vidéo la plus vue de l’histoire de YouTube a fait son retour hier en figurant parmi les publicités de l’édition 2013 du mythique Super Bowl. La marque de pistaches californienne Wonderful Pistachios s’est payé PSY et son déhanché chevalin pour un spot TV diffusé lors de l’évènement sportif.

Le chanteur coréen y déclame une version à peine retouchée de son tube international. « Get crackin' » étant le slogan de la marque de fruits secs, Psy introduit sa chanson par les paroles « Crackin’ Gangnam Style ». Juste avant de se retrouver entouré de pistaches humanoïdes dansant de concert la célèbre chorégraphie… Absurde ? Totalement.

Ce n’est pas la première fois que le « Gangnam Style » de PSY s’invite dans des campagnes publicitaires. Le titre a en effet déjà été utilisé il y a peu dans un film publicitaire britannique pour une cigarette électronique. Dans celui-ci, c’était un bébé qui, au lieu de faire ses premiers pas, dansait la fameuse chorégraphie devant sa famille, sidérée.